Plan du cours ARV1050 - Introduction à l'archivistique (Hiver 2017)

3 crédits

Chargée de cours : Aida Chebbi
Courriel : aida.chebbi@umontreal.ca
Téléphone : 514-343-6046
Bureau : C-2032 du pavillon Jean-Brillant

Chargée de cours : Annaëlle Winand
Courriel : annaelle.winand@umontreal.ca
Bureau : C-2007

Site Web du cours : https://studium.umontreal.ca/course/view.php?id=87997


Les cours se donnent le mardi de 16h à 19h, B-3345.


Description officielle

Méthode de travail. Ressources documentaires. Histoire. Disciplines apparentées. Terminologie. Catégories et types de documents. Notions fondamentales. Fonctions. Législations. Institutions et réseaux. Présentation d'un logiciel de gestion.

Objectifs généraux

Introduction à l’archivistique présente un survol de la théorie et de la pratique de la gestion des documents d’activité et patrimoniaux (archives définitives). Il couvre tous les aspects de la discipline et de la profession. Il s’adresse aux étudiants qui souhaitent acquérir les principes fondamentaux communément admis en archivistique, se familiariser avec le réseau des archives au Québec, au Canada et dans le monde, identifier les différents milieux professionnels dans lesquels ils pourraient s’impliquer et, enfin, mener des interventions archivistiques de qualité.

Objectifs spécifiques

À la fin de ce cours, l’étudiant(e) devrait être en mesure de :

  • Situer l'archivistique au sein des sciences de l'information;
  • Appliquer les principes fondamentaux sur lesquels s'appuie la gestion des documents d'activité et des archives;
  • Connaître les fonctions autour desquelles s'articule la gestion des documents d'activité et des archives;
  • Décrire les principales caractéristiques du profil de l'archiviste professionnel;
  • Connaître l'environnement réglementaire dans lequel évolue ce dernier;
  • Décrire les opérations de gestion des documents d'activité et des archives;
  • Identifier les composantes d'un système intégré de gestion des documents;
  • Identifier les caractéristiques des documents non textuels en archivistique;
  • Exposer les enjeux de l'archivistique au seuil du XXIe siècle;
  • Explorer l’environnement numérique lié aux technologies d’apprentissage de l’Université de Montréal;
  • Acquérir et appliquer les règles de base en gestion de l’information.

Méthodes pédagogiques

Cours magistraux, exercices en classe, lectures, présentations par des conférenciers et visite d'un centre d’archives.

Contenu du cours

Cours initial du programme de certificat en archivistique, Introduction à l’archivistique présente un survol de la théorie et de la pratique de la gestion des documents d'activité et des archives. Il couvre les aspects suivants : notions de base et principes fondamentaux de la discipline archivistique ; pratique et législation de l’archivistique; politique et outils de gestion des documents d'activité et des archives; fonctions archivistiques (création, acquisition, évaluation, classification, description, conservation et diffusion); gestion des documents d'activité (records management) et gestion des archives définitives.

Calendrier des activités

DateActivité(s)Évaluation
2017-01-10

M00  Introduction générale et plan de cours

M01  Les archives et leur importance

17h30-18h45 : Présentation d'Aminata Keita sur les ressources documentaires à l'EBSI.

 
2017-01-17

M02  Le cycle de vie et la valeur des archives

 
2017-01-24

M03  Le principe de provenance et le fonds d’archives

17h30-18h45 : Atelier de mise à niveau sur les environnements numériques, C-2031 et C-2035

Date limite pour former les équipes de travail (rapport de synthèse)

2017-01-31

M04a   La discipline et la profession d'archiviste

Date limite pour former les groupes 1 et 2 (visite à BAnQ)

2017-02-07

M04b  Visite de BAnQ Vieux-Montréal (535, av. Viger Est, coin St-Hubert)

  • Groupe 01 : 13h45 – 15h15
  • Groupe 02 : 16h45 – 18h15
 
2017-02-14

M05  La législation archivistique

 
2017-02-21

Examen portant sur les modules 1-5 (25%)

Dépôt des premières notifications sur Studium (5%)

Envoi du synopsis (200 mots)

2017-02-28

Semaine de relâche

 
2017-03-07

M06  Programmes, fonctions et politiques archivistiques

 
2017-03-14

M07a  La gestion des documents d’activité : Les outils de gestion

 
2017-03-21

M07b  La gestion des documents d’activité :  La conception et la mise en œuvre d’un système de gestion intégrée des documents

 
2017-03-28

M08a  La gestion des archives définitives : Les archives et leurs supports documentaires ; l’acquisition et l’évaluation des archives

 

 
2017-04-04

M08b  La gestion des archives définitives : La préservation et la diffusion des archives

 
2017-04-11

M09  Bilan et perspectives : les enjeux de l’archivistique au 21e siècle

Dépôt des secondes notifications sur Studium (5%)

Dépôt du travail long dans Studium (40%)

2017-04-18

Examen portant sur les modules 6-9 (25%)

 

Note: La matière et sa répartition entre les cours sont sujettes à changement selon la progression de l'apprentissage et la disponibilité des conférenciers.

Évaluation

1Actualités archivistiques (10%)

L’étudiant prend connaissance de l’actualité archivistique sur le Web (renseignements personnels, accès aux documents, gestion du dossier du patient, etc.) et dépose quatre notifications sur Studium, les deux premières au plus tard à la semaine 7 et les deux dernières au plus tard à la semaine 14.

Cette évaluation est basée sur la participation (2,50 % par notification)

2. Examens (50%)

Deux examens de synthèse visant à vérifier l’acquisition des notions enseignées, d’une part, dans les modules 1 à 5 (25%) et, d’autre part, dans les modules 6 à 9 (25%).

Ces examens consistent en des questionnaires à choix multiple (QCM) et à des questions nécessitant des réponses manuscrites succinctes (de trois à cinq lignes).

Conditions : aucune note ni document n’est permis, sauf un dictionnaire le cas échéant.

3. Travail long (40%) 

Ce travail long prend la forme d’une synthèse portant sur une des quatre problématiques décrites ci-après.

1) Une étude de milieu

Une description d’un programme de gestion des documents et/ou des archives dans un lieu donné. 

Par exemple :

  • La gestion des documents dans une municipalité, une entreprise, etc.
  • La mise en œuvre du système de gestion intégrée des documents dans un organisme public ou privé
  • La préservation des documents audiovisuels dans un musée, un service d’archives, etc.

2)  Une étude de pays

Une description du système archivistique d’un pays contenant, le cas échéant, des éléments comparatifs avec le Québec. Par exemple :

  • Les archives au Maroc, en Roumanie, en Australie, etc.
  • Les calendriers de conservation, comparaison entre le Québec et la France

Une étude de pays doit comprendre, en partie ou en totalité, les éléments suivants : a) contexte national ; b) législations ; c) système archivistique ; d) structures associatives ; e) pratiques archivistiques ; f) grands chantiers ou préoccupations archivistiques nationales ; g) formation et recherche ; h) bilan critique.

3)  Une étude fondamentale

Un essai sur un fondement de l’archivistique contemporaine. Par exemple :

  • Le fonds d’archives dans le contexte numérique
  • Le cycle de vie des documents d’archives (ex : approfondir la notion de records continuum, la DUA, les documents d’activité)

4)  Une étude d’histoire des archives ou de l’archivistique

  • Le rôle des archives en Égypte pharaonique, au Moyen-Âge, etc.
  • L’organisation des archives sous Louis XIV, sous Philippe II, etc.
  • Le développement de l’archivistique depuis 1960, etc.

Conditions de remise

  • Le travail de synthèse doit être réalisé par une équipe de deux ou trois personnes.
  • Le synopsis (maximum 200 mots) doit être envoyé à l’enseignant avant la semaine 7.
  • Le texte final est déposé sur Studium  avant la semaine 15.
  • Il contient un maximum de 5000 à 6000 mots incluant la bibliographie.
  • Le fichier Word est nommé comme suit : Nom de l'étudiant_ARV1050-H17-01.doc. Par exemple : Ducharme_ARV1050-H17-01.doc, le dernier chiffre représentant la catégorie d’étude (ici, 01 pour étude de milieu).
  • Par ailleurs, les champs (version simplifiée) « propriétés » du fichier d’origine (Word ou autre) doivent être remplis de manière à ce qu’on puisse connaître le titre du document, son auteur et sa date de rédaction.
  • Les sources doivent être diversifiées : support de cours, documents internes, notes d’entretien, ouvrages de référence (encyclopédie, par exemple), articles scientifiques, billets de blogue, etc.

Critères de correction (40%)

Qualité de la langue et conditions de remise (5 %) :
  • Lecture agréable : structure des phrases, bonne utilisation des figures de style, ponctuation, qualité grammaticale, orthographe (3)
  • Respect des conditions de remise : envoi du synopsis, métadonnées, ponctualité (2)
Structure générale de la synthèse (mise en forme) (10%):
  • Présence d’éléments comme : sommaire, introduction, développement, conclusion, bibliographie (3)
  • Bibliographie et citation : cohérence du style et pertinence des sources consultées (7)
Originalité du contenu (25%) :
  • Cohérence du contenu (10)
  • Couverture de l’ensemble des éléments du projet et pertinence de l’analyse des données recueillies (10)
  • Effort de synthèse (5)

Notation

La notation des travaux et des examens se fait en pourcentage. À la fin du cours, la note globale obtenue est convertie au système littéral de l’Université de Montréal.

Politiques, règlements et directives

L’ensemble des politiques, règlements et directives énoncés dans le guide étudiant (http://www.ebsi.umontreal.ca/ressources-services/guides-etudiant/guide-1ercycle.pdf) s’applique. Une attention particulière est à porter aux éléments suivants:

  • Qualité de la langue. Un maximum de 10% de la note globale d’un travail pourra être retranché pour la qualité de la langue.
  • Délais et dates de remise des travaux. Tout retard non justifié dans la remise d’un travail sera sanctionné : 5% de la note est retranché par jour de calendrier de retard jusqu’à un maximum de 35%; à la 8e journée de calendrier, la note F (échec) ou zéro est accordée.
  • Règlement disciplinaire sur le plagiat ou la fraude concernant les étudiants. Toute infraction au règlement sur le plagiat ou la fraude sera traitée suivant la procédure indiquée dans le règlement.

Il est attendu que tous les étudiants inscrits au cours respectent le code d’honneur de l’EBSI.

Ressources

Ouvrages fortement recommandés

  1. Rousseau, Jean-Yves; Carol Couture et al. (1994). Les fondements de la discipline archivistique. Québec: Presses de l’Université du Québec.
  2. Couture, Carol et al. (1999). Les fonctions de l’archivistique contemporaine. Québec: Presses de l’Université du Québec.
  3. Roberge, Michel (2011). La gestion intégrée des documents en format papier et technologiques. Québec: Les Éditions Michel Roberge.
  4. Gagnon-Arguin, Louise et Marcel Lajeunesse (dir.) (2015). Panorama de l'archivistique contemporaine : évolution de la discipline et de la profession : mélanges offerts à Carol Couture. Québec : Presses de l'Université du Québec.

Lectures recommandées

Sans être obligatoire, la lecture des textes suivants est recommandée.

M01 – Les archives et leur importance

Delmas, Bruno (2006). « Chapitre 1 : Les archives, ça sert à quoi? » Dans : La société sans mémoire. Paris : BE Bourin Éditeur, pp. 13-45.

M02 – Le cycle de vie et la valeur des archives

Caya, Marcel (2004). La théorie des trois âges en archivistique. En avons-nous toujours besoin? École nationale des chartes (France). <http://elec.enc.sorbonne.fr/conferences/caya>.

M03 – Le principe de provenance et le fonds d’archives

Nahuet, Robert (2009). « L’archivistique contemporaine à l’âge adulte : pertinence et actualité du respect des fonds. » Archives, 41(1), pp. 45-60.

M04 – La discipline archivistique et la profession d’archiviste

Leroux, Éric, Yvon Lemay et al. « Chapitre 1. Les professions et les institutions ». Dans : Salaün, Jean-Michel et Clément Arsenault (dir.) (2010). Introduction aux sciences de l’information. La découverte ; Presses de l'Université de Montréal, pp. 15-52. <https://papyrus.bib.umontreal.ca/jspui/bitstream/1866/3221/3/Salaun-JM-Arsenault-Cl-Sciences-de-linformation-15-29.pdf>.

Caya, M. (2002). « Les vrais regards de Janus: Les rôles complémentaires de la gestion des documents et des archives.» Archives, 33(2), pp. 3-20. <http://www.archivistes.qc.ca/cora/afficheFic.php?fic=vol33_2%2F33-2-caya.pdf>.

M05 – La législation archivistique

Loi sur les archives, L.R.Q., chapitre A-21.1. Québec, Éditeur officiel du Québec, 2016.  <http://legisquebec.gouv.qc.ca/fr/ShowDoc/cs/A-21.1>.

M06 – Programmes, fonctions et politiques archivistiques

Fédération des établissements d’enseignement privés du Québec ; Bibliothèque et Archives nationales du Québec (2016). « Politique de gestion des archives ». Dans: Guide de gestion des archives à l’intention des établissements d’enseignement privés du Québec Version 1.2, pp. 6-10 + annexe. <http://www.banq.qc.ca/dotAsset/db8abe4b-4e31-43aa-9c07-df506dbb7265.pdf>.

M07 – La gestion des documents d’activité

Ducharme, Daniel (2005). « Technologies et normes archivistiques : La norme ISO 15489 sur le records management ». RESSI - Revue électronique suisse de science de l'information, 2. <http://campus.hesge.ch/ressi/Numero_2_juillet2005/articles/PDF/RESSI_008_DD_Technologies.pdf>.

M08 – La gestion des documents patrimoniaux

Cartier, François (2009). « Le projet de sauvegarde de la collection Bens Delicatessen : Bien plus que les archives du smoked meat ! ». Archives, 40(2), pp. 45-59.

M09 – Bilan et perspectives

Winand, Annaëlle (2016). Archives et réemploi dans les films expérimentaux. Archives, 46(1), pp. 34-45.

Les étudiants sont également invités à consulter le site web du cours ARV1050 offert sur StudiUM sur lequel ils trouveront les supports de cours et la documentation mis à leur disposition. Dans le support de cours, l’étudiant trouvera une bibliographie complète pour chaque module.