Plan du cours SCI6141 - Gestion stratégique de l’information (Hiver 2019)

3 crédits

Préalables : SCI6051, SCI6052

Professeure agrégée : Dominique Maurel
Courriel : dominique.maurel@umontreal.ca
Téléphone : 514 343-7204
Bureau : C-2028, pavillon Lionel-Groulx, 3150 rue Jean-Brillant
Disponibilités : Mardi, 10h00 à 12h00, ou sur rendez-vous

Site Web du cours : https://studium.umontreal.ca/course/view.php?id=142594


Les cours se donnent le Mardi, 13h00 à 16h00, B-3260.


Description officielle

Stratégie, politiques et culture d’information. Fonctions d’information. Audit. Gestion des connaissances. Rôles des professionnels de l’information. Valeur de l’information. Évaluation. Pathologies informationnelles.

Objectifs d'apprentissage

Le cours vise à permettre à l’étudiant-e :

  1. D'acquérir les connaissances nécessaires pour analyser et évaluer les processus et les activités de gestion stratégique de l'information et des connaissances dans une organisation.
    1. Situer la gestion stratégique de l'information et des connaissances comme une approche convergente aux problèmes d'information;
    2. Situer les différents acteurs organisationnels et analyser leurs rôles respectifs dans la gestion stratégique de l'information et des connaissances, et évaluer son propre rôle et sa contribution dans la stratégie globale d'information de l'organisation;
    3. Évaluer l'adéquation entre la stratégie organisationnelle et la stratégie informationnelle;
    4. Évaluer les processus, les structures, les politiques et les produits permettant de maximiser l'information et la connaissance utiles dans l'organisation.
  2. De développer les compétences et les attitudes professionnelles nécessaires pour contribuer au développement, à l'implantation, au fonctionnement et à l'évaluation de la gestion stratégique de l'information et des connaissances d'une organisation, qu'elle soit petite ou grande, privée ou publique.
    1. Diagnostiquer des problèmes informationnels;
    2. Proposer des solutions d’optimisation des services informationnels et les défendre;
    3. Identifier les limites de la gestion stratégique de l’information dans son contexte organisationnel;
    4. Situer la gestion stratégique de l’information dans sa pratique managériale;
    5. Continuer à développer ses aptitudes de présentation écrite et orale.

Méthodes pédagogiques

  • Exposés par la professeure.
  • Conférences.
  • Discussions en classe sur les thèmes du cours.

La participation active des étudiants est essentielle dans ce cours. L'approche favorisée par ce cours s'inscrit dans la gestion des connaissances, où la connaissance créée et partagée en favorise l'utilisation (Choo, 2006). Ainsi, les interventions sur les thèmes abordés durant les cours, les discussions en classe, incluant les périodes de questions lors des prestations des conférenciers, font partie intégrante de la formation et de l'apprentissage. Leur qualité dépend donc tant de l'investissement individuel que collectif des étudiants dans ces différentes activités prévues dans le cadre du cours.

Calendrier des activités

DateActivité(s)Évaluation
2019-01-08

Semaine 1 - Introduction à la notion de gestion stratégique de l'information

  • Présentation du plan de cours
  • Définition et évoluotion de la gestion stratégique de l’information (GSI)

 

Directives : Participation individuelle (10%)

2019-01-15

Semaine 2 - Introduction à la notion de gestion stratégique de l'information (suite)

  • Information comme ressource à valeur ajoutée
  • Contexte de la gestion stratégique de l'information

 

Directives : Résumé crtique de lecture - travail individuel écrit (15%) et oral (5%)

2019-01-22

Semaine 3 - Stratégie organisationnelle, stratégie informationnelle et plan stratégique

  • Définition de stratégies organisationnelle et informationnelle
  • Coordination entre les stratégies organisationnelle et informationnelle
  • Composantes d’un plan stratégique
  • Analyse stratégique
 
2019-01-29

Semaine 4 - Réseaux de circulation de l'information. Audit informationnel

  • Identification des réseaux de circulation de l'information au sein de l'organisation
  • Méthodologie d'audit informationnel

 

 
2019-02-05

Semaine 5

  • Présentations orales des étudiant-e-s sur les résumés critiques de lecture

Remise et présentation des résumés des résumés critiques de lecture - travail individuel écrit (15%) et oral (5%)

Directives : Analyse d'un plan stratégique - travail en équipe écrit (25%) et plénière des équipes sur les travaux réalisés (5%)

2019-02-12

Semaine 6 - Gestion des connaissances dans les organisations

  • Introduction au concept de gestion des connaissances 
  • Objecifs d'une stratégie de gestion des connaissances
  • Communautés de pratique

 

 
2019-02-19

Semaine 7

Composante stratégique du travail des praticiens

  • Conférencier/conférencièreà confirmer

Gestion des connaissances dans les organisations (suite)

 
2019-02-26

Semaine 8 - Plan stratégique

  • Présentations orales des étudiant-e-s sur l'anayse du plan stratégique, plénière

 

Remise de l'analyse d'un plan stratégique - travail en équipe écrit (25%) et plénière des équipes sur les travaux réalisés (5%)

Directives : Étude de cas - travail d'équipe écrit (35%) et oral (5%)

2019-03-05

Semaine 9

SEMAINE D'ACTIVITÉS LIBRES - PAS DE COURS

 
2019-03-12

Semaine 10

Composante stratégique du travail des praticiens

  • Conférencier/confrencière à confirmer

Gouvernance informationnelle

 

 
2019-03-19

Semaine 11 - Culture organisationnelle, culture informationnelle et structure organisationnelle

 

 
2019-03-26

Semaine 12 - Politiques d'information

  • Politique d'information : définitions et composanes
  • Arrimage des politiques d'information avec l'environnement organisationnel
  • Conférencier/conférencière à confirmer

 

 
2019-04-02

Semaine 13 – Évaluation des fonctions, produits et services d’information.

  • Évaluation et mesure de la performance
  • Valeur de l'information
  • Facteurs critiques de succès de la GSI
  • Conférencier/conférencière à confirmer

 

 
2019-04-09

Semaine 14 - Pouvoir organisationnel et stratégie. Habiletés stratégiques. Dysfonctionnements informationnels

 

 
2019-04-16

Semaine 15 - Présentations orales des étudiant-e-s sur l'étude de cas

Conclusion du cours

Remise de l'étude de cas - travail d'équipe écrit (35%) et présentation orale (5%)

Le calendrier est fourni à titre indicatif. Il pourra subir des modifications selon les besoins perçus face à la couverture d’une matière, ou selon la disponibilité des conférenciers. 

Évaluation

Toute la matière couverte durant Le trimestre, y compris les conférences, est sujette à évaluation.

 

Notation des activités : La notation des travaux se fait en chiffres. À la fin du cours, la note globale obtenue est convertie au système littéral de l’Université de Montréal.

(Guide de l’étudiant de la maîtrise en sciences de l’information 2018-2019, section 10.6 : https://wiki.umontreal.ca/pages/viewpage.action?pageId=124097966)

 

Activités évaluées : Les apprentissages seront évalués à l’aide des activités suivantes :

(Les directives détaillées de chaque type d’évaluation seront remises en temps et lieu durant le trimestre.)

  1. Participation individuelle (10%)
    • Évaluation individuelle
    • Participation individuelle, en classe, durant tout le trimestre
    • Date de la présentation des directives : 8 janvier 2019
    • Date de remise : tous les cours
    • Critères d'évaluation de la participation individuelle :
      • Présence active lors des cours; participation aux discussions; interventions éclairées sur les thèmes abordés durant le cours, de même que sur les lectures proposées (le cas échéant); questions aux collègues de classe qui font une présentation orale; questions aux conférenciers; capacité à répondre aux questions.
  1. Résumé critique de lecture (20%)
    • Travail individuel
    • Chaque étudiant-e sera responsable de trouver un texte en lien avec le thème de la stratégie et de l’information
    • Livrables : résumé critique écrit (4 pages) (15%); présentation orale en classe (5%)
    • Date de la présentation des directives et des critères d’évaluation : 15 janvier 2019
    • Date de remise : 5 février 2019
  1. Analyse d’un plan stratégique (30%)
    • Travail d’équipe (3 à 4 étudiant-e-s) 
    • Livrables : rapport écrit (7 à 9 pages) (25%); présentation orale en classe; plénière des équipes sur les travaux réalisés (5%)
    • Date de la présentation des directives et des critères d’évaluation : 5 février 2019
    • Date de remise : 26 février 2019
  1. Étude de cas (40%)
    • À noter : le cas remis aux étudiant-e-s pourra être en anglais
    • Travail d’équipe (3 à 4 étudiant-e-s)
    • Livrables : rapport écrit (12 à 15 pages) (35%); présentation orale en classe (à l’aide du support PowerPoint qui devra également être remis – voir la méthode proposée par Chassé et Prégent, 2005) (5%)
    • Date de la présentation des directives et des critères d’évaluation : 26 février 2019
    • Date de remise : 16 avril 2019

 

Politiques, règlements et directives

L’ensemble des politiques, règlements et directives énoncés dans le Guide de l’étudiant de la maîtrise en sciences de l’information 2018-2019 s’appliquent

(https://wiki.umontreal.ca/pages/viewpage.action?pageId=124093925).

Les éléments suivants méritent une attention particulière :

Règlement disciplinaire sur le plagiat ou sur la fraude concernant les étudiants (1er et 2e cycles) : « Le Règlement disciplinaire sur le plagiat ou sur la fraude s'applique aux étudiants inscrits aux programmes d'études supérieures et vise toutes les activités, incluant celles pouvant être faites au premier cycle, faisant l'objet d'une évaluation, dans le cadre de cours et de séminaires, notamment, mais non exclusivement, les examens, tous types de travaux y compris les travaux dirigés, rapports de stage, mémoires de maîtrise, devis de recherche, textes de soutien présentés lors de l'examen de synthèse et thèses. La version complète du règlement est disponible sur le site du Secrétariat général de l'Université de Montréal (https://secretariatgeneral.umontreal.ca/public/secretariatgeneral/documents/doc_officiels/reglements/enseignement/ens30_12-reglement-disciplinaire-plagiat-fraude-etudiants-cycles-superieurs.pdf).» (section 10.13)

Qualité de la langue : « L’Université de Montréal reconnaît la qualité du français comme un critère d’évaluation des travaux et des examens. Les professeurs peuvent en tenir compte dans l’évaluation des travaux et des examens, et peuvent enlever jusqu’à 10 % de la note globale. » (section 10.17.2)

Délais et dates de remise des travaux : « L'enseignant fixe la date de remise de chaque travail et en avertit les étudiants, dans le plan de cours, dès le début du trimestre. L'étudiant doit gérer son temps de façon à respecter toutes ses échéances et la date de remise de ses travaux. À moins d'indication contraire de la part de l'enseignant, les travaux doivent être remis en version papier. La remise de tous les travaux doit se faire au début de chaque cours ou séance de travaux pratiques.

En cas de retard dans la remise d'un travail, les pénalités suivantes s'appliquent :

  • Première semaine de calendrier : 5 % de la note maximale du travail retranchés par jour calendaire de retard, jusqu'à concurrence de 35 %. Le jour de la date prévue de la remise du travail ne compte pas. Le samedi et le dimanche ainsi que les jours fériés sont comptés.
  • Au-delà de ce délai : note F (échec).

L'étudiant qui peut donner une raison valable pour remettre un travail en retard doit en demander la permission par écrit à l'enseignant, avant le cours. Ce dernier doit décider s'il accepte ou non le retard de l'étudiant et l'en aviser par écrit. En cas de conflit, le litige sera tranché par le Directeur.

Si le professeur accorde un délai pour la remise d'un travail, il doit indiquer une date limite sur l'entente qu'il remet au technicien en gestion des dossiers étudiants. En aucun cas, ce délai ne peut excéder un trimestre. L'étudiant qui ne respecte pas ce délai devra obligatoirement se réinscrire au cours et payer de nouveau les frais de scolarité exigés.

Tout travail peut être remis au secrétariat de l'EBSI. Un membre du personnel du secrétariat doit y apposer ses initiales et indiquer la date de réception. Après les heures d'ouverture, il est possible de déposer les travaux dans la boîte prévue à cet effet se trouvant dans le couloir d'entrée à l'extérieur du secrétariat. » (section 10.17.6)

Code d’honneur de l’EBSI : « Une bonne proportion des gestes de plagiat provient d'une méconnaissance des règlements mais aussi des mauvaises pratiques de citation des sources.

L'EBSI a adopté un code d'honneur mettant en exergue les règles qu'elle juge particulièrement importantes et qu'elle veut porter à la connaissance de ses étudiants en matière de fraude et de plagiat ainsi que par rapport aux conditions d'utilisation des ressources et services informatiques mis à leur disposition. L'École veut ainsi informer ses étudiants afin de favoriser un environnement propice à l'apprentissage et demande à tout nouvel étudiant inscrit à l'un des quatre programmes de l'École de signer ce code d'honneur pour attester qu'il en a pris connaissance. Une copie du code d'honneur peut être consultée à la fin de cette section.

Ce code d'honneur s'inscrit dans l'initiative de l'Université de Montréal à promouvoir les bonnes pratiques en matière d'intégrité intellectuelle (http://www.integrite.umontreal.ca).

L'étudiant qui s'inscrit à l'Université de Montréal doit respecter le cadre réglementaire de cet environnement d'étude et doit respecter les conditions d'utilisation des ressources et services mis à sa disposition.

Les étudiants doivent être conscients qu'ils sont assujettis à l'ensemble de la réglementation de l'Université de Montréal, réglementation qu'ils trouveront sur le site du secrétariat général de l'Université : http://secretariatgeneral.umontreal.ca/.

Par ce code d'honneur, l'EBSI veut informer ses étudiants afin de favoriser un environnement propice à l'apprentissage et leur demande d'attester qu'ils en ont pris connaissance. L'EBSI s'attend à ce que ses étudiants respectent ce code d'honneur. » (section 11.1)

Ressources

RÉFÉRENCES  BIBLIOGRAPHIQUES

Des lectures complémentaires pourront aussi être proposées au cours du trimestre. Elles seront alors ajoutées aux références bibliographiques des présentations PowerPoint.

 

Références bibliographiques déposées à la réserve de cours

Bergeron, Pierrette, Christine Dufour, Dominique Maurel et Diane Mercier. (2009). La gestion stratégique de l’information. In Jean-Michel Salaün et Clément Arsenault (dir.), Introduction aux sciences de l’information. Montréal : Presses de l’Université de Montréal, p. 183-205. (BLSH – BSI : Z 665 I577 2009 Réserve de cours) (Aussi disponible en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Davenport, Thomas H., en collaboration avec Laurence Prusak. (1997). Information ecology : mastering the information and knowledge environment. New York, NY : Oxford University Press. (BLSH – BSI : HF 5548.2 D375 1997 Réserve de cours) (Aussi disponible en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Orna, Elizabeth. (2004). Information strategies in practice. Aldershot : Gower. (BLSH – BSI : T 58.6 O76 2004 Réserve de cours)

  • Chapitre 3.1, p. 45-63 : Information auditing : from initial analysis to doing the audit.
  • Chapitre 4.1, p. 73-82 : Information auditing : interpreting and presenting the findings.
  • Chapitre 5.1, p. 93-100 : From information audit to information policy.

Webb, Jela. (2008) Strategic information management : a practitioner’s guide. Oxford : Chandos.  (BLSH – BSI : HF 54.5 W43 2008 Réserve de cours)

 

Autres références bibliographiques

Alberts, Inge, Jen Schellinck, Craig Eby et Yves Marleau. (2010). Bridging functions and processes for records management. Canadian Journal of Information and Library Science, 34 (4) : 365-390. DOI: https://doi.org/10.1353/ils.2010.0010.

ARMA International. (2017). Implementing the Generally Accepted Recordkeeping Principles. ARMA International TR 30-2017. Overland Park, KS : ARMA International.

Bergeron, Pierrette. (2006). Valeurs ajoutées par les professionnels de l’information dans les organisations. In Actes du 5e Symposium du Groupe interdisciplinaire de recherche en archivistique (GIRA), Montréal, 24 mars 2006. 15 p. http://gira-archives.org/files/2014/11/texte_bergeron.pdf.

Choo, Chun Wei. (2000). Working with knowledge : how information professionals help organizations manage what they know. Library Management, 21 (8) : 395-403. DOI: https://doi.org/10.1108/01435120010342770.

Choo, Chun Wei. (2005). Information failures and organizational disasters. MIT Sloan Management Review, 46 (3) : 8–10. http://choo.ischool.utoronto.ca/FIS/ResPub/SMR/sloan.pdf

Choo, Chun Wei. (2006). The knowing organization : how organizations use information to construct meaning, create knowledge, and make decisions. 2e éd. New York, NY : Oxford University Press. (BLSH – BSI : HD 30.3 C56 2006)

Choo, Chun Wei. (2013). Information culture and organizational effectiveness. International Journal of Information Management, 33 (5) : 775-779. DOI: https://doi.org/10.1016/j.ijinfomgt.2013.05.009.

Choo, Chun Wei et Rivadávia Correa Drummond De Alvarenga Neto. (2010). Beyond the ba : managing enabling contexts in knowledge organizations. Journal of Knowledge Management, 14 (4) : 592-610. DOI: https://doi.org/10.1108/13673271011059545.

Dalkir, Kimiz. (2017). Knowledge management in theory and practice. 3e éd. Cambridge, MA : MIT Press. (BLSH – BSI : HD 30.2 D35 2017)

  • Chapitre 3, p. 69-115 : Knowledge management models.
  • Chapitre 14, p. 485-501 : Future challenges for knowledge management.

Davenport, Thomas H. et Donald A. Marchand. (2000). De l’information à la connaissance. In Donald A. Marchand et Thomas H. Davenport (dir.), L’art du management de l’information : gérer le savoir par les technologies de l’information, p. 156-160. Paris : Village Mondial. (BLSH – BSI : HD 30.213 M3712 2000) 

De Toni, Alberto F., Fabio Nonino et Matteo Pivetta. (2011). A model for assessing the coherence of companies’ knowledge strategy. Knowledge Management Research & Practice, 9 (4) : 327‑341. https://link.springer.com/content/pdf/10.1057%2Fkmrp.2011.36.pdf.

Eiring, Larry. (1999). Dynamic office politics : powering up for program success. The Information Management Journal, 33 (1) : 17-25.

Enns, Lois. (2011). Picture this : playing a strategic role. Information Management Journal, 45 (4) : 32-35.

Grefsheim, Suzanne F., Susan C. Whitmore, Barbara A. Rapp, Jocelyn A. Rankin, Rex R. Robison et Candace C. Canto. (2010). The informationist : building evidence for an emerging health profession. Journal of the Medical Library Association, 98 (2) : 147-156. DOI:  10.3163/1536-5050.98.2.007.

Kaplan, Robert S. et David P. Norton. (1996). Using the balanced scorecard as a strategic management system. Harvard Business Review, 74 (1) : 75-85.

Kaplan, Robert S. et David P. Norton. (2000). Having trouble with your strategy? Then map it. Harvard Business Review, 78 (5) : 167-176.

Kooper, M.N., R. Maes et E.E.O. Roos Lindgreen. (2011). On the governance of information: introducing a new concept of governance to support the management of information. International Journal of Information Management, 31 (3) : 195-200. DOI: 10.1016/j.ijinfomgt.2010.05.009.

Maurel, Dominique. (2013). Gouvernance informationnelle et perspective stratégique. In Viviane Clavier et Céline Paganelli (dir.), L’information professionnelle. Paris : Hermès Sciences Lavoisier, p. 175-198. (BLSH – BSI : T 58.64 I547 2013) 

McManus, John. (2004). Working towards an information strategy. Management Services, 48 (8) : 8-13.

Meagher, Robert. (2003). Putting « strategic » into information management. Information Management Journal, 37 (1) : 51-56.

Nonaka, Ikujiro et Hirotaka Takeuchi. (1997). A new organizational structure. In Laurence Prusak (dir.), Knowledge in organizations. Boston : Butterworth-Heinemann, p. 99-133. (BLSH – BSI : HD 58.82 K658 1997)

Oliver, Gillian. (2008). Information culture : exploration of differing values and attitudes to information in organisations.  Journal of Documentation, 64 (3) : 363-385. DOI: 10.1108/00220410810867588

Oliver, Gillian. (2011). The significance of organisational culture. In Gillian Oliver, Organisational culture for information managers. Oxford : Chandos, p. 7-32 (chapitre 1). (BLSH - BSI : HD 58.7 O45 2011)

Ouimet, Gérard. (2005). Le pouvoir politique du dirigeant d’entreprise : perversité ou nécessité ? Gestion, 30 (1) : 42-52. DOI : 10.3917/riges.301.0042.

Ouimet, Gérard. (2008). Psychologie du pouvoir organisationnel. Montréal: Chenelière Éducation.

Shumaker, David. (2012). The Embedded librarian : innovative strategies for taking knowledge where it’s needed. Medford, NJ : Information Today. (BLSH – BSI : Z 711 S58 2012)

  • Chapitre 1, p. 3-20 : Defining embedded librarianship
  • Chapitre 7 : p. 123-142 : Assessing your readiness

Stone, Merlin, Eleni Aravopoulou et Geraint Evans. (2018). From information mismanagement to misinformation – the dark side of information management. The Bottom Line, [earlycite]. https://doi.org/10.1108/BL-09-2018-0043

Voyer, Pierre. (1999). Tableaux de bord de gestion et indicateurs de performance. 2e éd. Sainte-Foy : Presses de l’Université du Québec. (BLSH : HD 30.213 V69 1999) (Aussi ressource en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Wenger, Etienne, Richard A. McDermott et William Snyder. (2002). Communities of practice and their value to organizations. In Etienne Wenger, Richard A. McDermott et William Snyder, Cultivating Communities of Practice: A Guide to Managing Knowledge. Boston, MA : Harvard Business School Press, p. 1‑21 (chapitre 1). (BLSH – BSI : HD 30.2 W46 2002)

Wiler, Vicki. (2014). Making the leap to an information governance role. Information Management Journal, 48 (1) : 38-40.

 

Référence bibliographique pour les présentations orales

Chassé, Dominique et Richard Prégent. (2005). Préparer et donner un exposé. 2e éd. Montréal : Presses internationales Polytechnique. (BLSH : REF P 95 C52 2005) (Aussi disponible dans d’autres bibliothèques de l’Université de Montréal).