EBSI - Plan du cours : SCI6145 - Gestion des connaissances (Hiver 2019) Passer au contenu

/ École de bibliothéconomie et des sciences de l'information

Rechercher

Plan du cours SCI6145 - Gestion des connaissances (Hiver 2019)

3 crédits

Préalables : SCI6051, SCI6058

Professeure agrégée : Dominique Maurel
Courriel : dominique.maurel@umontreal.ca
Téléphone : 514 343-7204
Bureau : C-2028, pavillon Lionel-Groulx, 3150 rue Jean-Brillant
Disponibilités : Jeudi de 10h00 à 12h00, ou sur rendez-vous

Site Web du cours : https://studium.umontreal.ca/course/view.php?id=142596


Les cours se donnent le jeudi de 13h00 à 16h00, C-2043, pavillon Lionel-Groulx, 3150 rue Jean-Brillant.


Description officielle

Cycle de la gestion des connaissances. Concepts, outils et processus de gestion des connaissances. Programme de gestion des connaissances dans l'organisation. Facteurs contextuels de la gestion des connaissances.

Objectifs généraux

La compétitivité des organisations repose sur la richesse de leur capital humain. Les professionnels de l’information doivent pouvoir proposer des solutions pour conserver, partager, renouveler et enrichir le savoir collectif et l’expertise qui se trouvent dans les organisations. Savoir et expertise doivent pouvoir être utilisés stratégiquement par les organisations dans la prise de décision et dans l’adaptation à leur environnement interne et externe évolutif.

Dans cette perspective, le cours permettra à l’étudiant-e de :

  1. Acquérir les principaux fondements théoriques et pratiques de la gestion des connaissances dans les organisations.
  2. Se familiariser avec les fonctions, les techniques et les outils permettant de répondre aux principaux défis de gestion des connaissances des organisations, dans une perspective stratégique.

Objectifs spécifiques

À la fin du cours, l’étudiant-e sera en mesure de :

  • Comprendre les fondements conceptuels de la gestion des connaissances, de même que les principaux modèles existants.
  • Comprendre les différentes composantes du cycle de la gestion des connaissances et leurs interrelations.
  • Identifier les techniques et les outils permettant d'opérationnaliser la gestion des connaissances dans les organisations.
  • Utiliser quelques outils pour l'opérationnalisation de certains aspects de la gestion des connaissances.
  • Comprendre les étapes d'implantation d'un programme de gestion des connaissances dans les organisations.
  • Comprendre les facteurs contextuels de la gestion des connaissances.
  • Analyser des situations et proposer des recommandations, notamment à l'aide d'études de cas.

Méthodes pédagogiques

Exposés magistraux, conférences, études de cas, discussions en classe.

Calendrier des activités

DateThématiques abordéesTravaux ou évaluation
2019-01-10

Introduction générale du cours

Présentation du plan de cours et des modes d’évaluation

Mise en contexte de la gestion des connaissances

Concepts de "connaissances" et de "gestion des connaissances" dans les organisations

 
2019-01-17

Approches de gestion des connaissances

Rôle des connaissances dans les organisations

Présentation des directives du T.P. 1  Carte conceptuelle (15%)

2019-01-24

Principaux modèles de gestion des connaissances : fondements conceptuels

Principaux modèles du cycle de la gestion des connaissances : étapes et fonctions

 
2019-01-31

T.P. 1 sur la carte conceptuelle ; plénière des équipes sur les cartes conceptuelles réalisées

Cycle de la gestion des connaissances : création/captation et codification (représentation) des connaissances

REMISE (au début du cours, 13h00) : T.P. 1 Carte conceptuelle (15%) : carte conceptuelle (10%) et plénière des équipes sur le travail réalisé (5%)

Présentation des directives du T.P. 2  Création et partage de connaissances tacites (20%)

2019-02-07

Cycle de la gestion des connaissances : capture/création et codification (représentation) des connaissances

 
2019-02-14

Cycle de la gestion des connaissances : capture/création et codification (représentation) des connaissances

REMISE (au début du cours, 13h00) : T.P. 2 Création et partage de connaissances tacites (20%)

Présentation des directives du T.P. 3 Partage de bonnes pratiques (20%)

2019-02-21

Conception et implantation d'une stratégie de gestion des connaissances dans l'organisation

 
2019-02-28

Cycle de la gestion des connaissances : transfert des connaissances

REMISE (au début du cours, 13h00, sur la plateforme collaborative) : T.P. 3 Partage de bonnes pratiques (20%) (billets sur la thématique demandée)

Présentation des directives du T.P. 4 Étude de cas sur la captation et le transfert des connaissances dans une organisation (45%)

2019-03-07

Semaine d'activités libres - Pas de cours

 
2019-03-14

Cycle de la gestion des connaissances : transfert des connaissances

Communautés de pratique (conférencier/conférencière à confirmer)

REMISE (au début du cours, 13h00, sur la plateforme collaborative) : T.P. 3 Partage de bonnes pratiques (20%) (commentaires sur les billets)

2019-03-21

Conférencier/conférencière à confirmer

Cycle de la gestion des connaissances : transfert des connaissances

 
2019-03-28

Cycle de la gestion des connaissances : application et réutilisation des connaissances

 
2019-04-04

Panorama des mécanismes de gestion des connaissances

 
2019-04-11

Facteurs contextuels de la gestion des connaissances

  • Culture organisationnelle et informationnelle
  • Acteurs organisationnels
 
2019-04-18

T.P. 4 : Plénière des équipes sur le travail réalisé

Conclusion du cours

REMISE (au début du cours, 13h00) : T.P.4 Étude de cas sur la captation et le transfert des connaissances dans une organisation (45%) : rapport écrit (40%) et plénière des équipes (5%)

Le calendrier est fourni à titre indicatif. Il pourra subir des modifications selon les besoins perçus face à la couverture d’une matière, ou selon la disponibilité des conférenciers. 

Évaluation

Toute la matière couverte durant le trimestre, y compris les conférences, est sujette à évaluation.

Notation des activités : La notation des travaux se fait en chiffres. À la fin du cours, la note globale obtenue est convertie au système littéral de l’Université de Montréal. (Guide de l’étudiant de la maîtrise en sciences de l’information 2018-2019, section 10.6 : https://wiki.umontreal.ca/pages/viewpage.action?pageId=124097966)

Activités évaluées : Les apprentissages seront évalués à l’aide des activités suivantes :
(Les directives détaillées de chaque type d’évaluation seront remises en temps et lieu durant le trimestre.)

  1. Travail pratique 1 : Réalisation d’une carte conceptuelle (15%)
    • Travail d’équipe (2 à 3 étudiant-e-s)
    • Livrables :
      • Carte conceptuelle réalisée à l’aide d’un outil comme CmapTools (10%)
      • Plénière des équipes sur le travail réalisé (5%)
  • Date de présentation des directives du travail : 17 janvier 2019
  • Date de remise du travail : 31 janvier 2019
  1. Travail pratique 2 : Création et partage de connaissances tacites (20%)
    • Travail individuel
    • Livrable : récit de type storytelling, modes de diffusion/partage, cibles visées (4 à 5 pages)
    • Date de présentation des directives du travail : 31 janvier 2019
    • Date de remise du travail : 14 février 2019
  1. Travail pratique 3 : Partage de bonnes pratiques dans le contexte de situations de travail spécifiques (le cas des travaux d’équipe dans les cours universitaires) (20%)
    • Travail individuel
    • Livrables :
      • Billet à rédiger sur la plateforme collaborative, qui portera sur deux volets : a) les bonnes pratiques à adopter dans le cas de travaux d’équipes et b) les moyens à prendre pour partager ces bonnes pratiques avec tous les étudiants de la maîtrise en sciences de l’information (10%)
      • Commentaires à rédiger sur les billets de tous les autres étudiants du cours, sur la plateforme collaborative (10%)
  • Ce travail sera réalisé à même une plateforme collaborative (accessibles en circuit fermé pour le groupe des étudiants du SCI6145)
  • Date de présentation des directives du travail : 14 février 2019
  • Date limite pour le dépôt du billet sur la plateforme collaborative : 28 février 2019
  • Date limite pour la rédaction de commentaires sur les billets des autres étudiants du cours, sur la plateforme collaborative : 14 mars 2019
  1. Travail pratique 4 : Étude de cas sur la captation et le transfert des connaissances dans une organisation (45%)
    • Travail d’équipe (2 étudiant-e-s)
    • Le travail consiste en une expérience pratique de captation des connaissances et des pratiques de travail d’employés d'une organisation, afin de les documenter et de pouvoir les transférer aux prochains titulaires du poste (dans les cas de changements d’emplois ou de départs à la retraite, par exemple) : conduire une entrevue avec un employé, recueillir les informations demandées et les organiser (un gabarit sera fourni). Suite à cette expérience, il faudra produire un rapport écrit faisant état du contexte du transfert des connaissances dans les organisations, de la présentation de la présentation de la méthodologie utilisée pour la collecte de données, de la présentation des résultats recueillis lors de l’entrevue, et de la proposition d’un programme de captation et de transfert des connaissances pour l’organisation. Une séance plénière permettra de tenir une discussion sur l’expérience de captation des connaissances, sur les résultats obtenus, et sur le programme de captation et de transfert des connaissances proposé.
    • Livrables :
      • Rapport écrit (10 pages, et un document qui sera à joindre en annexe) (40%)
      • Plénière des équipes (5%)
    • Date de présentation des directives du travail : 28 février 2019
    • Date de remise : 18 avril 2019

 

Politiques, règlements et directives

POLITIQUES, RÈGLEMENTS ET DIRECTIVES

L’ensemble des politiques, règlements et directives énoncés dans le Guide de l’étudiant de la maîtrise en sciences de l’information 2018-2019 s’appliquent (https://wiki.umontreal.ca/pages/viewpage.action?pageId=124093925).

Les éléments suivants méritent une attention particulière :

Règlement disciplinaire sur le plagiat ou sur la fraude concernant les étudiants (1er et 2e cycles) : « Le Règlement disciplinaire sur le plagiat ou sur la fraude s'applique aux étudiants inscrits aux programmes d'études supérieures et vise toutes les activités, incluant celles pouvant être faites au premier cycle, faisant l'objet d'une évaluation, dans le cadre de cours et de séminaires, notamment, mais non exclusivement, les examens, tous types de travaux y compris les travaux dirigés, rapports de stage, mémoires de maîtrise, devis de recherche, textes de soutien présentés lors de l'examen de synthèse et thèses. La version complète du règlement est disponible sur le site du Secrétariat général de l'Université de Montréal (https://secretariatgeneral.umontreal.ca/public/secretariatgeneral/documents/doc_officiels/reglements/enseignement/ens30_12-reglement-disciplinaire-plagiat-fraude-etudiants-cycles-superieurs.pdf).» (section 10.13)

Qualité de la langue : « L’Université de Montréal reconnaît la qualité du français comme un critère d’évaluation des travaux et des examens. Les professeurs peuvent en tenir compte dans l’évaluation des travaux et des examens, et peuvent enlever jusqu’à 10 % de la note globale. » (section 10.17.2)

Délais et dates de remise des travaux : « L'enseignant fixe la date de remise de chaque travail et en avertit les étudiants, dans le plan de cours, dès le début du trimestre. L'étudiant doit gérer son temps de façon à respecter toutes ses échéances et la date de remise de ses travaux. À moins d'indication contraire de la part de l'enseignant, les travaux doivent être remis en version papier. La remise de tous les travaux doit se faire au début de chaque cours ou séance de travaux pratiques.

En cas de retard dans la remise d'un travail, les pénalités suivantes s'appliquent :

  • Première semaine de calendrier : 5 % de la note maximale du travail retranchés par jour calendaire de retard, jusqu'à concurrence de 35 %. Le jour de la date prévue de la remise du travail ne compte pas. Le samedi et le dimanche ainsi que les jours fériés sont comptés.
  • Au-delà de ce délai : note F (échec).

L'étudiant qui peut donner une raison valable pour remettre un travail en retard doit en demander la permission par écrit à l'enseignant, avant le cours. Ce dernier doit décider s'il accepte ou non le retard de l'étudiant et l'en aviser par écrit. En cas de conflit, le litige sera tranché par le Directeur.

Si le professeur accorde un délai pour la remise d'un travail, il doit indiquer une date limite sur l'entente qu'il remet au technicien en gestion des dossiers étudiants. En aucun cas, ce délai ne peut excéder un trimestre. L'étudiant qui ne respecte pas ce délai devra obligatoirement se réinscrire au cours et payer de nouveau les frais de scolarité exigés.

Tout travail peut être remis au secrétariat de l'EBSI. Un membre du personnel du secrétariat doit y apposer ses initiales et indiquer la date de réception. Après les heures d'ouverture, il est possible de déposer les travaux dans la boîte prévue à cet effet se trouvant dans le couloir d'entrée à l'extérieur du secrétariat. » (section 10.17.6)

Code d’honneur de l’EBSI : « Une bonne proportion des gestes de plagiat provient d'une méconnaissance des règlements mais aussi des mauvaises pratiques de citation des sources.

L'EBSI a adopté un code d'honneur mettant en exergue les règles qu'elle juge particulièrement importantes et qu'elle veut porter à la connaissance de ses étudiants en matière de fraude et de plagiat ainsi que par rapport aux conditions d'utilisation des ressources et services informatiques mis à leur disposition. L'École veut ainsi informer ses étudiants afin de favoriser un environnement propice à l'apprentissage et demande à tout nouvel étudiant inscrit à l'un des quatre programmes de l'École de signer ce code d'honneur pour attester qu'il en a pris connaissance. Une copie du code d'honneur peut être consultée à la fin de cette section.

Ce code d'honneur s'inscrit dans l'initiative de l'Université de Montréal à promouvoir les bonnes pratiques en matière d'intégrité intellectuelle (http://www.integrite.umontreal.ca).

L'étudiant qui s'inscrit à l'Université de Montréal doit respecter le cadre réglementaire de cet environnement d'étude et doit respecter les conditions d'utilisation des ressources et services mis à sa disposition.

Les étudiants doivent être conscients qu'ils sont assujettis à l'ensemble de la réglementation de l'Université de Montréal, réglementation qu'ils trouveront sur le site du secrétariat général de l'Université : http://secretariatgeneral.umontreal.ca/.

Par ce code d'honneur, l'EBSI veut informer ses étudiants afin de favoriser un environnement propice à l'apprentissage et leur demande d'attester qu'ils en ont pris connaissance. L'EBSI s'attend à ce que ses étudiants respectent ce code d'honneur. » (section 11.1)

Ressources

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Des lectures complémentaires pourront aussi être proposées au cours du trimestre. Elles seront alors ajoutées aux références bibliographiques des présentations PowerPoint.

 

  1. Manuel de référence pour le cours

Dalkir, Kimiz. (2017). Knowledge management in theory and practice. 3e éd. Cambridge, MA : The MIT Press. (BLSH – BSI : HD 30.2 D35 2017 Réserve de cours)

Dalkir, Kimiz. (2011). Knowledge management in theory and practice. 2e éd. Cambridge, MA : The MIT Press. (BLSH : HD 30.2 D35 2011)

 

  1. Autres références bibliographiques

Manuels ou textes abordant plusieurs aspects de la gestion des connaissances

Ackerman, Mark S., Volkmar Pipek et Volker Wulf. (dir.). (2003). Sharing expertise : beyond knowledge management. Cambridge, MA : The MIT Press.

Bergeron, Pierrette, Christine Dufour, Dominique Maurel et Diane Mercier. (2009). La gestion stratégique de l’information In Jean-Michel Salaün et Clément Arsenault (dir.), Introduction aux sciences de l’information. Montréal : Presses de l’Université de Montréal, p. 183-205. (BLSH – BSI : Z 665 I577 2009 Réserve de cours) (Ressource aussi disponible en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Cyr, Sylvio et Chun Wei Choo. (2010). The individual and social dynamics of knowledge sharing : an exploratory study. Journal of Documentation, 66 (6) : 824-846.

Desouza, Kevin C. et Scott Paquette. (2011). Knowledge management : an introduction. New York, NY : Neal-Schuman.

De Stricker, Ulla. (2014). Knowledge management practice in organizations : the view from inside. Hershey, PA : Information Science Reference (an imprint of IGI Global).

Dudezert, Aurélie. (2013). La connaissance dans les entreprises. Paris : La Découverte.

Ichijo, Kazuo et Ikujiro Nonaka. (dir.). (2007). Knowledge creation and management : new challenges for managers. Oxford, NY : Oxford University Press.

Lambe, Patrick. (2007). Organising knowledge : taxonomies, knowledge and organizational effectiveness. Oxford : Chandos. (BLSH – BSI : HD 30.2 L36 2007)

Leistner, Frank. (2010). Mastering organizational knowledge flow : how to make knowledge sharing work. Hoboken, NJ : Wiley. (EPC-Bio :  HD 30.2 L45 2010) (Aussi disponible en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

McInerney, Claire R. et Michael E.D. Koenig. (2011). Knowledge management (KM) processes in organizations : theoretical foundations and practice. San Rafael, CA : Morgan & Claypool. (Ressource en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Mercier, Diane. (2007). Le transfert informel des connaissances tacites chez les gestionnaires municipaux en situation de coordination. Thèse de doctorat, Université de Montréal.

Nonaka, Ikujiro et Hirotaka Takeuchi. (1995). The knowledge-creating company : how Japanese companies create the dynamics of innovation. New York, NY : Oxford University Press.

O’Dell, Carla et Cindy Hubert. (2011). The new edge in knowledge : how knowledge management is changing the way we do business. Hoboken, NJ : Wiley. (BLSH – BSI : HD 30.2 O346 2011)

Rivard, Lucie et Marie-Christine Roy (dir.). (2005). Gestion stratégique des connaissances. Québec : Presses de l’Université Laval.

Tsoukas, Haridimos. et Efi Vladimirou. (2001). What is organizational knowledge ? Journal of Management Studies, 38 (7) : 973-993.

Von Krogh, Georg, Kazuo Ichijo et Ikujiro Nonaka. (2000). Enabling knowledge creation. New York, NY : Oxford University Press.

Cartographie

Deschamps, Christophe. (2015). Cartographier ses informations. I2D – Information, données et documents,  vol. 52, no 3, p. 12-14. URL : www.cairn.info/revue-i2d-information-donnees-et-documents-2015-3-page-12.htm

Communautés de pratique

Bootz, Jean-Philippe et Francis Kern. (2009). Les communautés de pratique : leviers de changement pour l’entrepreneur et le manager. Paris : Hermès Science-Lavoisier.

Bourhis, Anne et Diane-Gabrielle Tremblay. (2004). Les facteurs organisationnels de succès des communautés de pratique virtuelles : projet Modes de travail et de collaboration à l’ère d’Internet. Rapport de recherche présenté au CEFRIO. Québec : CEFRIO.

Crosby, Connie. (2011). Communities in the workplace. In Ulla de Stricker (dir.). Knowledge management practice in organizations : the view from inside. Hershey, PA : Information Science Reference (an imprint of IGI Global), p. 98-112.

Davenport, Elisabeth et Hazel Hall. (2002). Organizational knowledge and communities of practice. Annual Review of Information Science and Technology, 36 : 171-227.

Hara, Noriko. (2009). Communities of practice : fostering peer-to-peer learning and informal knowledge sharing in the work place. Berlin : Springer.

Culture, confiance

De Stricker, Ulla. (2011). Knowledge culture. In Ulla de Stricker (dir.). Knowledge management practice in organizations : the view from inside. Hershey, PA : Information Science Reference (an imprint of IGI Global), p. 33-58.  

Huotari, Maija-Leena et Mirja Iivonen. (dir.). (2004). Trust in knowledge management and systems in organizations. Hershey, PA : Idea Group Publishing.

Kucharska, Wioleta et Rafał Kowalczyk. (2016). Trust, collaborative culture and tacit knowledge sharing in project management – A relationship model. Proceedings of the 13th International Conference on Intellectual Capital, Knowledge Management & Organisational Learning. ICICKM, p. 159-166.

Médias sociaux, technologies

Crosby, Connie. (2011). Getting started with social media for knowledge management. In Ulla de Stricker (dir.). Knowledge management practice in organizations : the view from inside. Hershey, PA : Information Science Reference (an imprint of IGI Global), p. 113-138.  

Huffman, Karen. (2011). Tools for talking : conversations are critical to knowledge management. In Ulla de Stricker (dir.). Knowledge management practice in organizations : the view from inside. Hershey, PA : Information Science Reference (an imprint of IGI Global), p. 199-219.  

Récits narratifs (storytelling)

Dalkir, Kimiz et Erica Wiseman. (2004). Organizational storytelling and knowledge management : a survey. Storytelling, Self, Society : An Interdisciplinary Journal of Storytelling Studies, 1 (1) : 57-73.

Denning, Stephen. (2011). The springboard : how storytelling ignites action in knowledge-era organization. Oxon : Routledge. (Ressource disponible en ligne sur le site des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Fallery, Bernard et Carole Marti. (2007). Le storytelling : un outil de gestion des connaissances. Systèmes d’information et management, 12 (4), p. 85-104. DOI: http://dx.doi.org/10.9876/sim.v12i4.214

Mahy, Isabelle. (2008). « Il était une fois … » ou la force du récit dans la conduite du changement. Communication et organisation, no 33, p. 50-60.

Soulier, Eddie. (2000). Les récits d’apprentissage et le partage des connaissances dans les organisations : nouvelles pistes de recherche. Systèmes d’information et management, 5 (2), p. 59-78.

Soulier, Eddie. (2005). Le système de gestion des connaissances pour soutenir le storytelling dans l’entreprise. Revue française de gestion, 2005/6 (159) : 247-264.

Planification et audit, évaluation des projets

Leistner, Frank. (2010). Getting started. In Frank Leistner. Mastering organizational knowledge flow : how to make knowledge sharing work. Hoboken, NJ : Wiley, p. 23-38. (EPC-Bio : HD 30.2 L45 2010) (Aussi disponible en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Leistner, Frank. (2010). Measure and analyze. In Frank Leistner. Mastering organizational knowledge flow : how to make knowledge sharing work. Hoboken, NJ : Wiley, p. 131-147. (EPC-Bio : HD 30.2 L45 2010) (Aussi disponible en ligne dans le réseau des bibliothèques de l’Université de Montréal)

Shamel, Cynthia. (2011). Planning for knowledge management : conducting a knowledge assessment. In U. de Stricker (dir.). Knowledge management practice in organizations : the view from inside. Hershey, PA : Information Science Reference (an imprint of IGI Global), p. 59-97.